Tous les articles par Bertrand Waridel

Cours de français gratuits

Malgré la fermeture de l’abri PC, en mai 2017, destiné à accueillir des requérants d’asile, l’Association pour l’Accueil des Migrants d’Echallens (AAME) a resserré ses activités dans le bourg : nous dispensons principalement des cours désormais.

Cours de français de l'AAME à Echallens en 2018

Avec à sa tête un nouveau comité composé de Valérie Manera Damone, Margaux Délez et Sébastien Lehmann et une nouvelle présidente Magali Riclet-N’Cho, élu lors de l’assemblée générale du printemps 2018, l’Association souhaite encourager l’intégration des personnes issues de la migration à travers l’apprentissage du français. Le nouveau comité tient à remercier chaleureusement les démissionnaires du comité pour tout le travail effectué depuis la création de l’AAME, de 2016 à 2018 : Thérèse Gilliéron et Jean-Noël Chabaud.

Tous les samedis matins de l’année et y compris pendant les vacances scolaires, elle offre des cours de français gratuits, en complément de ceux de l’association Français en Jeu. Ils sont destinés à toute personne désireuse de progresser à l’oral et/ou à l’écrit, quel que soit le niveau. En recourant aux chansons, aux jeux de rôles ou aux exercices de mise en situation de la vie quotidienne, l’équipe de bénévoles propose une palette d’outils pédagogiques variée et ludique. Nous aidons les personnes à acquérir le français de base, ou bien les accompagnons au plus près de leurs besoins : emploi, permis de conduire, recherche de logement, poursuite d’études. N’hésitez pas à parler de nous à votre entourage !

Pour vous inscrire à nos cours, vous renseigner à notre sujet ou rejoindre notre Association :
cours@aame.ch
Valérie : 077 408 30 69
Magali : 076 426 87 16

(Article paru dans l’Echo du Gros-de-Vaud du 7.9.2018)

Un lundi… un mercredi soir à la Caza

Un lundi… un mercredi soir à la Caza

La Caza se dresse, fière d’accueillir, outre les jeunes d’Echallens certains jours, des migrants de l’abri PC et des bénévoles de l’AAME chaque semaine depuis 6 mois.

18h50. Pas un bruit. Un bénévole, clé en main, entre, allume, active le Wi-Fi et met en place jeux et boissons.

Une farandole de personnes souriantes arrivent, les unes armées de douceurs (qui seront vite englouties par tous, sans distinction) et les autres, heureuses et reconnaissantes de trouver un abri chaud, convivial et connecté.

La maison se met à vivre, on peut y sentir le pouls puissant, les étages bruissent de sonorités lointaines, inconnues et joyeuses. Des canapés invitent à s’y asseoir et permettent à chacun de profiter d’une trêve. Venus d’Afghanistan, d’Erythrée, de Guinée, d’Irak, de Syrie, de Libye, d’Algérie, du Maroc et de bien d’autres contrées encore, certains vont braquer leur attention sur leur portable pendant que d’autres entreront en lien avec nous, bénévoles, grâce notamment à des jeux. Mains, mimes, mimiques et français appris vaillamment aideront à installer le dialogue.

Il y a de la chaleur humaine dans les regards et les propos échangés. On écoute des questions sans réponse possible, des histoires de familles laissées au pays, des histoires d’errance, de découragement, d’épreuves nouvelles jour après jour. Mais on entend aussi la fierté de leurs origines, le fol espoir d’un futur en Europe, la forte énergie de la jeunesse.

Dans les médias, les images des réfugiés, auxquelles nous sommes quotidiennement confrontés, bouleversent et procurent un sentiment d’impuissance. Alors, pousser la porte de la Caza permet d’être dans l’action, d’apporter un peu d’aide et de réconfort, pour un temps, à ces personnes en exil.

L’enrichissement apporté par ces moments de partage est énorme, les émotions de part et d’autre réelles et profondes.

21h30-21h45. Des bruits de vaisselle, des « bonsoir, bonne nuit, à la prochaine » retentissent, des poignées de mains s’échangent. Et encore des sourires…Petit à petit, la maison se vide et la chaleur humaine emmagasinée accompagne les uns et les autres jusque dans leur foyer.

C’était un lundi… peut-être un mercredi…

 

Martine, bénévole à l’AAME

Accueil à La Caza : ouverture d’un 2ème soir par semaine

La CazaDès le 2 janvier, les bénévoles du groupe Animation accueilleront les migrants à La Caza les lundis et mercredis soirs. En effet, le lieu est très apprécié (nous avons accueilli jusqu’à 26 migrants le même soir), et les bénévoles sont motivés à ouvrir La Caza un deuxième soir par semaine. A noter que l’horaire a été modifié, l’horaire d’ouverture est désormais de 19h à 21h30.

Une soirée à la CazaLe bilan après presque 3 mois d’ouverture hebdomadaire de la Caza est réjouissant : le lieu et les activités offertes semblent bien répondre aux besoins des migrants, la bonne humeur règne et les contacts sont chaleureux.

Affiche de présentation

Fête de Noël du dimanche 18 décembre

Le dimanche 18 décembre, nous avons fêté Noël dans la joie avec les migrants de l’abri PC d’Echallens.

18122016-18122016-dsc_2717Environ  180 personnes (dont près de 30 migrants) étaient réunies dans la grande salle du Château pour partager un excellent dîner de Noël préparé par les Canaris d’Echallens.

18122016-18122016-dsc_2763

Les bénévoles avaient apporté de délicieux desserts. Quelques animations (danses, chants) ont illuminé cette belle journée.

18122016-18122016-dsc_2755 18122016-18122016-dsc_2714

Les migrants ont pleinement participé à la réussite de cette fête en préparant la salle, en cuisine, au service ou pour les rangement et nettoyage finals.

18122016-18122016-dsc_2706

Cette réunion était une belle occasion de se rencontrer et d’apprendre à mieux se connaître entre habitants de la région d’Echallens et migrants d’origines diverses. La fête fut remplie de joie, de partage et de découvertes.

18122016-18122016-dsc_2748

Chacun a été encouragé à laisser briller son étoile, celle de l’espérance. Cela ne dépend pas de nos circonstances de vie, de nos jours sombres ou lumineux, mais de l’énergie que nous mettons à aider et aimer les autres.

18122016-18122016-dsc_2769